AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ( restless heart syndrome ) / jedlow.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 54

[sun is rising]
In my pockets : keys, cigs, fire, phone, notes, coins.
Friendships:
Availability: français/english, (◊◊◊)

MessageSujet: ( restless heart syndrome ) / jedlow.    Mer 18 Jan - 23:05


restless heart syndrome
C'est une douce voix, joyeuse et mélodieuse, qui animait le trajet. Celle de ce petit garçon au regard clair pétillant la joie de vivre. Emmitouflé derrière son épais anorak, il contait avec excitation ses aventures journalières, fier de pouvoir partager ces histoires avec quelqu'un d'autre que sa mère. Jedh affichait ce demi-sourire qui se dessinait presque naturellement en compagnie du petit. Il le regardait parler avec ardeur, s'exprimant tout en gestes. Pourtant constamment ailleurs, il se sentait plus intéressé par ce qu'avait à lui dire l'enfant que par les questions pratiques de ses employés. Le chemin avait été court et ils se trouvaient déjà à l'entrée du jardin botanique, traversant les allées sablées en direction de l'aire de jeu. Une dizaine d'enfants s'amusaient d'ors et déjà sur les lieux, élevant le niveau sonore par leurs hurlements de joie. Un petit garçon accouru à leur hauteur, venant agripper Noah par le bras. Il semblait le connaître, mais sa vitesse d'élocution était telle que Jedh peinait à suivre ses mots. A l'évidence il n'était plus concentré sur son fils et cet autre enfant. Non, son regard était ailleurs, porté sur une silhouette si familière. Assise sur un banc elle même semblait ne plus avoir les pensées sur terre. Elle était dans cet ailleurs, ce monde des songes qui, parfois, vous happait sans que vous puissiez y faire quoi que ce soit. Aucun sourire sur ses délicates lèvres et pourtant elle était magnifique. Il y avait cette aura merveilleuse qui planait autour d'elle, l'encadrant d'un rayon de lumière comme si elle était d'un autre monde. Un ange. Les battements de son cœur s'étaient fait irréguliers, sa mémoire se jouant de lui, torturant une fois de plus cet organe qui avait tant souffert ces derniers mois. Et un manque, si gros et imposant, vint à nouveau se loger dans son ventre, tordant ses tripes avec une violence inhumaine. C'est à moitié dans les vapes qu'il autorisa son fils à rejoindre ses amis, presque soulager finalement de ne pas avoir à l'occuper alors qu'elle était là, à quelques mètres. Mais ouvre les yeux bordel, vois ce qui se trame dans ton dos ! Cette voix résonnait dans son esprit, elle rebondissait sur chacun des os composant son crâne. Un aveux masqué d'une soeur à la langue bien trop pendue. D'un pas hésitant, Jedh s'approchait, lentement, discrètement. En avait-il vraiment le droit ? Était-ce là véritablement une bonne idée ? Il n'avait guère les réponses à ces questions et pourtant il vint s'asseoir à ses côtés. Imposant sa présence à cette femme qui autrefois ne souhaitait qu'être à ses côtés. Ses lèvres tremblantes s'étaient ouvertes, laissant s'échapper un son, un murmure. Salut. Il n'y avait qu'elle pour avoir un tel effet sur Jedh. Elle seule était capable de le rendre si anxieux, hésitant. L'envie de s'approcher d'elle encore un peu plus était dévorante, mais il la ravalait avec amertume. Harlow avait un si grand pouvoir sur lui qu'elle le paralysait presque par sa seule présence. Il aurait aimé faire et dire tant de chose, mais il en était tout simplement incapable. Jedh gardait en son coeur tant de non-dits, tant d'émotions que sa pression sanguine manquait de faire exploser son réseau artériel. Reviens-moi, s'il te plait. Il aurait aimé que ces mots sortent de sa bouche, viennent caresser les oreilles de sa femme et la convaincre de l'aimer encore. Mais rien. Le néant infini d'un couple à la dérive. J'ai croisé Izzy hier, on a beaucoup parlé.. enfin elle a beaucoup parlé.. Des paroles pour couvrir un silence anxiogène. Des mots pour qu'elle reste parce que sa seule crainte était qu'elle s'en aille, qu'elle fuit et l'abandonne encore, encore et encore. Mais ouvre les yeux bordel, vois ce qui se trame dans ton dos ! Ses yeux étaient grand ouverts et pourtant il lui semblait ne rien voir. Aveugle par ce coeur qui saigne, il était incapable de la percer à jour. On a des choses à se dire, tu ne crois pas.. ? Son regard bleuté se faisait plus intense et, alors qu'il la fixait le coeur en émoi, c'est les souvenirs d'un passé émietté qui vint mouillé ses yeux, attristant son regard d'ors et déjà en peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
( restless heart syndrome ) / jedlow.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE SYNDROME DE L’ESSUIE GLACE OU DE LA BANDELETTE ILIO-TIBIALE
» Syndrome Mains/Pieds/Bouche
» Syndrome pierre robin
» le syndrome de stickler
» Syndrome pierre robin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: redcliffe, arizona :: district south west-
Sauter vers: