AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. (delilah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 15

[sun is rising]
In my pockets : phone, keys, chewing-gums, and a tissue.
Friendships:
Availability: français/english, (◊◊◊)

MessageSujet: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. (delilah)   Jeu 19 Jan - 8:12

   

- Delilah Ainsworth -
vingt-six ans - professeur de danse - indian legend
date, lieu de naissance: t'es d'ici. tu pourrais être de partout. tu pourrais t'inventer n'importe quel passé. une naissance extraordinaire. ou bien trop banale. qui le saurait après tout ? ton jour de naissance est bien triste. ce trois juillet à redcliffe, tu le trouves bien moche. tragique. à peine t'entrais dans le monde que ta mère en sortait. t'aurais aimé la connaître. t'aurais aimé qu'elle soit là pour toi. pourtant ton jour d'anniversaire sonne comme le constant souvenir morbide. et ça te fait mal. tu ne l'as même pas connu. seul son visage sur les photos te semblent familiers. et encore. le temps s'écoule, sans que tu ne le vois passer. c'est presque trop pour toi. cela va trop vite. ta tête tourne. t'aimerais arrêter le temps parfois. le temps d'un instant. juste pour te sentir une fois éternelle. oui t'aimerais tellement. alors t'essayes de profiter à fond. tu jettes sur le bas-côté toutes tes peurs. tes appréhensions. et tu vis à fond. vingt-six ans, c'est déjà bien assez. les trente ans tu les vois venir. pourtant, étrangement ils ne te font pas peur. t'y penses sans doute pas encore. ça va arriver ouais. mais tu profites encore et encore. la vie est bien trop courte pour être sérieux. tu sais de quoi tu parles. nationalité, origines: ça se lit en toi. ta longue chevelure brune dépeint une certaine origine mexicaine. qui sait réellement ? les récits sur tes ancêtres communs te paraissent un peu flous à présent. pourtant tu es bien sûr d'une chose : tu es bien américaine. ça on ne peut pas te l'enlever. t'es une américaine pure souche. enfin, tu sais très bien que les américains sont tous des immigrés pour la plupart, alors ça rejoindra ton origine mexicaine voire espagnole en extension. mais ça fait du bien d'avoir quelque chose à laquelle se raccrochait. un tout petit truc où tu peux t'accrocher. une valeur sûre qui te rassure. enfin. statut civil, orientation sexuelle: ça a toujours été une histoire d'hommes pour toi. toujours eux et leur compliqué. toujours eux et leur sale caractère. pourtant tu les aimes. c'est bien là le drame. un en particulier en fait. t'es même marié à lui. c'était parfait pour toi. tu le considérais comme l'homme de ta vie. tu n'as jamais vu un autre homme que lui. après tout à quoi bon ? t'étais déjà comblée. t'as toujours été fidèle toi. pourtant, vous vous éloignez. tu le sens. tu le sens distant. loin. il rentre de plus en plus tard. il ne te prévient plus. il s'éloigne. et ça te fait peur vraiment. il ne te regarde plus. vous vous croisez à peine. t'as l'impression de plus en plus d'avoir un étranger qui dort à côté de toi. ça te fait peur. encore. t'aimerais le retrouver. que vous soyez comme à vos débuts. c'est possible ? t'en sais trop rien. t'espères. de toutes tes forces. après tout vous allez bientôt être trois. et c'est important ça. job, statut financier: t'étais promise à un bel avenir. t'avais pris ton envol. t'étais belle tout en haut dans le ciel. t'étais un véritable cygne. mais t'as vite été brisée. un accident et tes rêves partaient en fumée. comme ça. t'étais pourtant heureuse en dansant. t'étais pourtant la meilleure. il n'y avait aucun là-dessus. t'aurais pu aller encore plus haut. mais t'es mal tombée. tu t'es brisée autant que ta jambe. impossible de danser après. t'as dit adieu à ta passion. alors t'as bien du revenir en arrière. ravaler ta fierté et aller de l'avant. mais t'as jamais pu t'éloigner de ton premier amour. jamais. parce que t'es une artiste toi. une vraie. alors t'as fini par ouvrir ton école de danse il y a quelques années. tu t'improvises professeur de danse pour tous petits. ça te plait. tu peux pas nier. ça te met un peu de baume au coeur. situation familiale: t'es unique en quelques sortes. t'as pas tellement eu de chance. comme t'en as eu en fait. ta mère est morte en couche. t'es restée seule avec ton père. il a tout tenté pour subvenir à tes besoins. il jouait les deux rôles avec plaisir. il t'aimait tellement. ton enfance a été heureuse. pour sûr. seulement voilà. à huit ans, ton père décéda dans un accident de voiture. c'est idiot. il devait venir te chercher à ton cours de danse. un chauffard ivre l'a percuté faisant de toi une orpheline. tu fus vite placée dans une famille. une charmante famille. tu les aimes comme tes propres parents. t'as pas eu d'enfance difficile, d'adolescence compliqué ou de début de vie d'adulte semée d’embûches. non ça a été plutôt calme. hormis le décès de tes parents. t'as même hérité d'un frère en rejoignant ta famille d'adoption. ce n'est pas la joie entre vous. ça l'a été quand vous étiez petits. mais en grandissant vous vous êtes éloignés. tu ne sais pas tellement trop pourquoi. c'est arrivé comme ça. il n'y a pas tellement plus d'explications à fournir en fait. traits de caractère: bosseuse + marmotte + drôle + bornée + pleine de joie + honnête + rancunière + maladroite + battante + fragile + persévérante + têtue + souriante  avatar, crédits: adelaïde kane.

- it's these expressions you never give -
01. la danse, ça a  toujours été ton dada. t'adorais ça. tu te sentais libre. t'aurais aimé que ça dure toujours. mais les meilleures choses ont toujours une fin. tu ne le sais que trop bien. 02. ton accident. une mauvaise chute. on t'a mal réceptionnée. tu t'es brisée devant des millions de personnes. t'as jamais pu oublier leur regard même dans ta douleur. tu les revois parfois dans tes rêves. ça te hante presque. 03. t'as toujours détesté les films d'horreurs. tu pourrais en faire des cauchemars pendant des jours et des jours. alors tu te limites aux films à l'eau de rose. c'est plus sûr pour ton petit coeur. 04. tu danses rarement à présent. ça te fait trop mal de repenser à cette période. mais ça t'arrive. parce que ça t'aide à extérioriser. à être qui tu es réellement. tu fais attention à ton genoux, à ta cheville. mais tu danses. et t'es bien. 05. tu as toujours imaginé comment aurait été ta vie si ta mère ne serait pas morte. petite, tu rêvais souvent de moments, même banals, avec elle. tu pensais à la façon dont elle t'aurait souri. à la façon où elle t'aurait prise dans ses bras pour te consoler. à la manière où elle t'aurait aimé toi. oui tu y penses encore parfois. ça te fait mal. parce que quoi qu'on t'a dit, t'as l'impression que c'est ta faute si elle est morte. 06. ta famille d'adoption, elle est devenue comme ta vraie famille. tu ne fais pas de distinguo. tu ne vois pas l'intérêt. tu les aimes. ils sont ta seconde famille. pourtant c'est pas pour autant que t'as oublié tes parents biologiques. loin de là. ils sont dans ton coeur pour toujours. et ce n'est pas prêt de changer. 07. tu les gardes toujours avec toi. tu peux jamais t'en séparer. ses photos, elles font parties de toi. alors tu les ranges toujours soigneusement dans ton porte-feuille. elles sont presque sacrées pour toi. ce sont les quelques choses que tu as pu prendre en vitesse à votre transfert à l'orphelinat. les coins commencent à se corner malgré toi. les couleurs commencent à faner aussi. mais les souvenirs restent. tu te souviens de cette journée au parc avec ton frère et votre père, présent presque par miracle. et pis tu as cette photo de ta mère. elle était jeune dessus. presque un ange. tu aimes la regarder souvent et te demandais si elle aurait été fière de toi. de ce que tu es devenue. tu l'espères. t'imagines tout ça avec une simple photo. c'est la seule représentation d'elle que tu as. tu la chéris. 08. t'as décidé d'ouvrir une école de danse après ton accident. t'avais besoin de ça. ça t'a aidé à remonter la pente. à ne pas sombrer. voir les visages illuminés de tes élèves t'ont soutenus. observer leurs progrès. ou encore être témoin de la naissance de leur passion était pour toi un privilège. tu le sais. alors ça t'a aidé à abandonner toi-même la danse. parce que ne plus danser ça t'a foutu un coup. un sacré coup d'ailleurs. 09. t'as toujours eu une histoire compliquée avec ton frère adoptif. petits, vous étiez inséparables. de vrais larrons en foire. il a quatre ans de plus que toi et était le fils naturel de vos parents. ces derniers ont eu peur. ils ont eu peur que vous ne vous entendez pas. qu'il te considère comme un intrus. ce ne fut pas le cas. loin de là même. et puis vous avez grandi. et tu l'as plus compris. votre relation a dégringolé. il est devenu plus cassant. plus agressif parfois. et toi tu le comprenais plus. alors vous vous êtes éloignés. aussi simple que cela. au plus grand damne de vos parents adoptifs. 10. tu viens d'apprendre ta grossesse. tu ne sais même plus si tu dois t'en réjouir ou pleurer. parce que ron, tu sais pas s'il en veut. il a l'air hésitant. distant aussi. ça te fait peur. t'oses pas lui parler directement. pourtant ça bouillonne en toi. alors cet enfant, tu ne sais pas tellement le considérer. c'est trop confus cette situation. ton couple vacille. et cet enfant est peut être l'allumette dans une poudrière. ou alors le ciment. deux possibilités. une erreur. et ça te fait peur.

✻ ✻ ✻
recherche de liens : ucey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 15

[sun is rising]
In my pockets : phone, keys, chewing-gums, and a tissue.
Friendships:
Availability: français/english, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. (delilah)   Jeu 19 Jan - 8:12

+1 pour les liens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 15

[sun is rising]
In my pockets : phone, keys, chewing-gums, and a tissue.
Friendships:
Availability: français/english, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. (delilah)   Jeu 19 Jan - 8:13

à vous les lapins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. (delilah)   

Revenir en haut Aller en bas
 
we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. (delilah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VLISSINGEN - Sail De Ruyter (22 au 25 août 2013)
» (Jet) ◊ Baby, I'm preying on you tonight, Hunt you down eat you alive, Just like animals
» □ if I lose myself tonight, it’ll be by your side.
» ◊ it's the call of the wild calling you tonight.
» Can you feel the love tonight? ∞ Leviya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: chapter two/ shadow of love :: talk about fire all night :: scream in the holy light-
Sauter vers: