AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 two are better than one | iggy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 122

[sun is rising]
In my pockets : nothing very interesting but still very useful
Friendships:
Availability: fr. busy. (tc, maeve, iggy, anja))

MessageSujet: two are better than one | iggy.   Lun 16 Jan - 14:58


- On se bagarre, on se chamaille, mais pour faire des bêtises on est toujours d'accord ! Fâchés pour un jour… frère et soeur pour toujours !

La journée avait été éreintante. Tant au travail que dans la sublime maison qui était autrefois des plus chaleureuses. Le silence y avait maintenant prit place, un long et pénible silence.
Une profonde inspiration. Son cœur se serre et sa tête commence à lui faire terriblement mal. Un mélange d’émotions, de pénibles et douloureuses émotions. Ce genre de sentiment qui donne l’impression que votre cœur est sur le point de sortir de votre cage thoracique dans une douleur à la limite du supportable.
Presque cinq minutes viennent de s’écouler depuis qu’il est devant la porte de la maison familiale. Possiblement que ses parents l’ont vu entrer avec sa voiture depuis qu’il a passé le portail du ranch. Il ne le connaît que trop bien, il a grandi ici, sur cette immense étendue de terre, il en connaît chacun des recoins. La nostalgie le prend. Il peut les entendre, visiblement heureux que leur fille chérie ait pu se libérer pour assister au repas. Iggy est donc déjà présente. Son cœur se serre un peu plus encore, comment lui cacher ce quotidien devenu infernal ? Ca ne fait que quelques jours et pourtant, il a l’impression de porter le poids de ses actes depuis bien plus longtemps.  « Ma puce s’il te plait, tu peux aller voir si la viande n’est pas entrain de brûler. » La douce voix de sa mère. Rassurante, plaisante, elle l’apaise, lui qui n’a pas encore passé l’entrée.
Il se décide finalement. La main sur la poignée, il entre. La maison est chaleureuse, à l’image de ses parents, à l’image de la famille Austen. Ici il se sent en sécurité, ici il se sent bien, il retourne en enfance. Ce soir il n’a pas trente ans, il en a seize. Son père semble étonné de le voir, si silencieux. « Léo, je me demandais quand tu allais entrer ! » Une taquinerie, il l’a donc bien vu arrivé.  Il lui fait une accolade. L’une des rares fois où Léo resserre un peu plus son étreinte envers son paternel. « Tu vas bien ? » Un simple basculement de tête et comme-ci de rien n’était, Austen père s’en retourne au salon, ce soir, il s’occupe du vin ! Lui le fin connaisseur. Léo lui se faufile jusqu’à la cuisine où il voit sa mère, en compagnie de sa petite sœur. Complices, comme elles l’ont toujours été. Il reste quelques instants là, sans dire un mot. Il les observe. Il est fier, il les aime. Plus que n’importe qui. « Léo ! » S’étonne sa mère. « Je ne t’avais pas vu entrer ! » Elle s’approche à son tour de son fils aîné avant de passer ses bras autour de lui. Une bise sur la joue. Leurs regards se fixent. A cet instant il n’a qu’une seule envie, l’enlacer, et pour la première fois, pleurer. Dieu qu’il a envie de se mettre à pleurer. Balancer l’inévitable vérité. « Où est Anja ? » Des paroles qu’il préfère ne pas entendre. C’est vers sa sœur qu’il se rend, déposant un tendre baiser sur son front. « Tu vas bien Moggy ? » Non, il ne veut pas parler d’elle, pas ce soir, pas maintenant, du coup il s'amuse, il la taquine, un surnom amusant parmi tant d'autres mais il en sera bien obligé à un moment donné.

+:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

– we make the perfect storm.
avatar

Messages : 1058

[sun is rising]
In my pockets : red lipstick, chewing gum, lucky charm.
Friendships:
Availability: fr. (tc, dee, léo, lewis/ ☾◐) busy.

MessageSujet: Re: two are better than one | iggy.   Mar 17 Jan - 11:35

- Today, I break my promises to stay out of the emptiness.
Today, let's make our promises for tomorrow.

Exprimer la joie qu'elle ressentait lorsqu'elle franchissait les portes du ranch des Austen était indescriptible. Dire que la rouquine se sentait proche de sa famille était un euphémisme. Elle les adorait, les aimait du plus profond de son être. Ses parents et son grand frère représentaient ses piliers, solides piliers sur lesquels elle se reposait énormément en ces temps difficiles, alors que la colocation se déchirait et que sa vie parfaite partait en cendres. La rouquine s'était rendue un peu plus tôt chez ses parents, directement après le travail pour être quitte de rentrer à la colocation et de croiser des visages qu'elle n'avait pas envie d'affronter aujourd'hui. En attendant les retardataires, Iggy s'affairait avec sa mère en cuisine. Elle aimait ces moments de complicité, de simplicité. Cuisiner dans la demeure familiale en compagnie de sa maman était un rituel qu'elle n'abandonnerait pour rien au monde. — Maman, tu veux bien dire à ton fils aîné de ne pas m'appeler comme ça ? Je n'ai plus six ans. Iggy, bien que ne supportant pas le surnom dont l'affublait son frère, était plus qu'heureuse de le voir. Elle plissa le nez lorsqu'il vint l'embrasser et le salua en lui pinçant la joue. — Suis-vraiment obligée de répondre à cette question ? La moue gênée, la rouquine regarda son frère du coin des yeux tout en rangeant les ustensiles sales dans la cuisine. Léo était au courant de ce qui se passait au sein de son groupe d'amis et dans sa vie sentimentale, car Iggy ne lui avait jamais rien caché. Il avait d'ailleurs été le premier averti lorsque Lewis et elle cassèrent leur relation. Léo avait été celui vers qui elle s'était réfugiée en premier lieu pour pleurer. — Anja n'est pas là ce soir ? Un sourcil arqué, la jeune femme posa un regard intrigué sur son frère. Anja était toujours là aux soupers rituels des Austen. Pourquoi ce soir n'était-elle pas encore arrivée ? — Léo, tu sais que je le vois quand t'es pas dans ton assiette (...) Et là, t'es clairement pas dans ton assiette. Murmura doucement la rousse en donnant un petit coup de coude au jeune homme pour attirer discrètement son attention. Quelque chose se tramait, Iggy le sentait. Et elle savait aussi qu'il fallait parfois lui sortir les vers du nez en insistant et qu'il n'était pas du genre à parler de lui-même surtout devant les parents.

_________________
- A melody so perfect that it gets me through the day. And the thought of us forever is one that won't ever go away. -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 122

[sun is rising]
In my pockets : nothing very interesting but still very useful
Friendships:
Availability: fr. busy. (tc, maeve, iggy, anja))

MessageSujet: Re: two are better than one | iggy.   Mer 18 Jan - 16:46


- On se bagarre, on se chamaille, mais pour faire des bêtises on est toujours d'accord ! Fâchés pour un jour… frère et soeur pour toujours !

A situations dérangeantes, réponses des plus évasives. Madame Austen a quitté la cuisine après avoir lancé à son fils. « Léo, s’il te plait, GuyGuy n’aime pas ce genre de surnom ! » Un clin d’œil en direction de ses enfants et la voilà qui s’en tire vers le salon rejoindre le père. Le vin est presque totalement décanté, ils ne vont pas tarder à passer à table. La situation est pesante, ni Iggy, ni Léo ne semblent vouloir affronter le sujet quant à leurs soucis respectifs. « Toucher ! »Si la jeune femme a prit le temps de tout raconter à son frère, lui cependant a préféré se taire. Elle lui fait une moue, il peut comprendre, parce qu’il connaît l’histoire.
Comme-ci toute cette histoire ne s’était finalement pas déroulée. Un mauvais cauchemar, un vilain rêve duquel il va bientôt se réveiller. Anja à ses côtés, souriante, caressant son crâne comme pour le réconforter. « Anja ne se sentait pas vraiment bien. » Quel menteur, et quel mauvais menteur en plus. Ses yeux dérivent du regard noisette de sa petite sœur. Il cherche quelque chose à dire, quelque chose à faire. Alors il reporte son attention sur le pain, qu’il prend soin, grand soin de placer dans la panière. « Encore 10 minutes les enfants et on passe à table ! » Peuvent-ils entendre de l’autre côté de la cuisine. Puis les parents se mettent à rire. Complices, amoureux. Du coin des lèvres, il esquisse un faible sourire. Lui aussi il était comme ça. Dans ses débuts, avec sa fiancée. Lorsqu’ils étaient plus jeunes. Elle avait maintenant sa place dans la famille. Eux qui les voyaient déjà marié, parents, amoureux comme jamais. Difficile tableau à essayer de peindre aujourd’hui. « Je travaille énormément Iggy, en ce moment c’est un peu la course ! » Avec Maeve qui après avoir décidé de se prendre quelques jours de repos depuis… Il ne veut même pas y penser, l’annonce de sa grossesse, cette histoire. Léo est las, fatigué, épuisé, à vrai dire il passe son temps derrière son bureau ou à traîner dans les bars, buvant bière sur bière et retardant du mieux possible sa rencontre avec Anja. Pauvre fiancée. Elle ne mérite pas ça. Il le sait, et pour ça il s’en veut un peu plus encore. « Mais ça va s’arranger. Il le faut. » Comme pour se rassurer, une parole qu’il prend personnellement. Il baisse les yeux. Le silence. Il a envie de tout lui dire. Lui balancer l’effroyable vérité. « Et toi, racontes moi, la coloc’ ? » Après tout, il faudra bien, aussi bien pour l’un que pour l’autre, passer par ces sujets qu’ils ne veulent pas s’avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: two are better than one | iggy.   

Revenir en haut Aller en bas
 
two are better than one | iggy.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui n'aime pas Iggy
» Hellfest 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: redcliffe, arizona :: bayside road-
Sauter vers: