AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 turning saints into the sea.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 23

[sun is rising]
In my pockets : lipstick, keys, phone, couple of cigs, pen and paper.
Friendships:
Availability: fr/en, (◊◊◊)

MessageSujet: turning saints into the sea.   Lun 16 Jan - 12:22

   

- riley simmons -
vingt-trois ans - dessinatrice de webtoon - indian legend
date, lieu de naissance: c'était un beau jour de juin, aux alentours de six heures du soir que la gamine poussa ses premiers cris. sa mère relâcha la prise qu'elle avait sur la table d'accouchement alors que le prénom jisoo lui échappa des lèvres. à travers la fenêtre, elle aperçoit son ancienne université et se rappelle de ce jour où son destin avait tourné, lorsqu'elle avait appris qu'elle était enceinte. cela sera l'une des dernières fois que jisoo respire l'air de séoul, avant qu'elle ne soit filée à un orphelinat dans le sud du pays. nationalité, origines: jisoo, devenue riley après son adoption a acquit la nationalité américaine, celle de ses parents adoptifs. elle est cependant d'origines sud-coréennes. statut civil, orientation sexuelle: libre comme le vent, riley ne s'attache pas. les anti-dépresseurs qu'elle gobe à longueur de journée et les hallucinations qu'elle a de son ex n'aident pas non plus au maintien d'une relation saine. riley, ça a toujours été les grands ténébreux qui la font chavirer. job, statut financier: son rêve depuis gamine, à la simmons, ça a toujours été de devenir dessinatrice de bd. malheureusement pour elle, se faire un nom dans une industrie à l'abandon, c'est devenu très difficile. alors elle commence avec un stage, puis un petit job de secrétaire sous tutelle d'un grand de l'industrie et petit à petit, la gamine gravit les échelons. et puis l'accident arrive. le jour qui a changé sa vie entièrement. alors riley se tourne vers son pays natal, en recherche de réponses. c'est là qu'elle découvre les webtoons, un genre de bd qu'on retrouve sur internet qui fait fureur en corée du sud. alors riley perfectionne son coréen, quelque peu oublié depuis son enfance et se lance là dedans. elle a beau être extrêmement connue, là-bas, en corée, ici personne ne la connait et lorsqu'elle se retrouve entre deux saisons de sa webtoon, le manque de fonds se fait vite sentir. alors elle fait des petits jobs. quelques cartoons satiriques pour le journal du coin, quelques caricatures vendues dans la rue à des couples qui se promènent ou alors elle met son crayon de côté et aide au café du coin histoire de joindre les deux bouts. statut financier instable, riley c'est la quintessence de l'artiste en galère. situation familiale: riley ne connait que très peu de ses parents biologiques. tout ce qu'on a bien voulu lui dire, lorsqu'elle n'arrêtait pas de poser des questions alors qu'elle ne comprenait pas pourquoi elle habitait avec des dizaines d'autres gamins avec aucun parents aux alentours, c'était que sa mère était une étudiante à l'université, enceinte de son petit ami parti faire son service militaire et que ses croyances religieuses ne lui permettaient pas d'avoir un avortement mais qu'elle ne désirait pas garder son enfant. ne pas la garder elle. alors déjà gamine, riley décide que sa mère biologique n'en valait pas la peine et que son père biologique devait être un pur idiot pour ne pas s'être rendu compte que sa petite amie été enceinte. alors riley se résigne. elle se résigne à vivre sa vie, allant d'orphelinat en orphelinat jusqu'à ses dix-huit ans, jusqu'à ce qu'on la jette à la rue et qu'elle soit laissée à devoir se démerder toute seule. mais un beau jour d'automne, alors que riley, à l'époque encore jisoo, avait déjà huit ans, un couple d'américains est venu visiter son orphelinat. et puis d'un jour à l'autre, la gamine se retrouve dans un avion, entourée par deux adultes qu'elle ne connaissait pas, qui parlaient une langue qu'elle ne parlait quasiment pas. mais riley apprend. et riley apprend vite. elle s'attache à ses deux adultes qui deviennent une constante pour elle. elizabeth et john. ses parents adoptifs. elizabeth est une ancienne maîtresse d'école qui a prit un fou plaisir à enseigner à sa gamine, elle à qui cela manquait de voir la lueur dans les yeux d'un enfant ayant compris ce qu'elle venait de lui expliquer. et john, banquier qui n'avait choisi le métier que pour la simple et bonne raison que cela payait bien et qu'il avait la chance de pouvoir rentrer le soir voir sa petite femme chérie. elizabeth et john sont un peu plus âgés que la moyenne des couples ayant une gamine de huit ans. même beaucoup plus âgés. mais riley, elle, elle s'en fout. parce qu'elle a enfin des parents à elle. la gamine n'a jamais posé de problème en grandissant. on pourrait croire, vu ce qu'elle a vécu dans sa plus jeune enfance, qu'elle serait devenue un monstre, mais la gosse est adorable. adorable parce qu'elle se rend compte de la chance qu'elle a d'avoir des parents qui sont là pour elle. et même aujourd'hui, toujours la même gamine, leur petit bébé, dans les yeux de ses parents, elle entretient une relation très fusionnelle avec eux. traits de caractère: dès son plus jeune âge, riley a toujours été une gosse très curieuse. malgré l'environnement dans lequel elle a grandi, elle cherchait toujours réponse à ses questions. c'est d'ailleurs un trait de son caractère qui lui a valut de nombreux coups et réprimandes, lorsqu'elle tapait sur les nerfs des adultes autour d'elle. la gamine a d'ailleurs toujours été très intelligente, ce qui l'a sûrement sauvé de nombreuses situations. elle apprend très vite et ayant ce côté très curieux, elle est toujours à la recherche du prochain sujet qui pourra la stimuler. riley, elle est drôle et sarcastique. la plupart du temps. son humour ne plaît pas à tout le monde, ce qui fait qu'elle a dû vite s'habituer à juger son interlocuteur pour ne pas blesser qui que ce soit avec une blague de mauvais goût. riley, c'est aussi le genre à aimer de toutes ses forces. à aimer à s'en fendre le cœur. c'est sûrement ce qui explique son côté très attentionnée. elle a tendance à prendre soin des autres, surtout lorsque quelqu'un a l'air encore plus désespéré que sa propre personne. les cas désespérés, c'est sa tasse de thé. riley, elle est aussi extrêmement têtue. une fois une idée en tête, il est presque impossible de l'arrêter. c'est d'ailleurs pour ça qu'elle a réussi à faire du dessin son métier. ses parents, eux, voulaient la voir devenir avocate ou médecin, mais nan, riley, elle, ça a toujours été le dessin son truc. mais riley, c'est aussi une droguée. après le décès de son petit ami et des mois et des mois passés à l'hôpital, elle s'est retrouvée dans un appartement où chaque centimètre carré lui rappelait l'homme qu'elle avait perdu, la ramenait à cette nuit où un abruti qui avait pris le volant ivre avait ôter la vie à sa moitié. ça a commencé avec des somnifères et puis ça a été les anti-dépresseurs, qu'elle gobe à longueur de journée. c'est la seule façon pour qu'elle puisse le revoir, lui. parce qu'après quelques pilules en trop, c'est là que les hallucinations commencent. c'est là qu'elle prend goût au paradis avant de se retrouver de nouveau en enfer un fois que le high se finit. riley, c'est ça, un bordel infime de sentiments mixé au prozac. avatar, crédits: lee ji eun (iu), une recherche de gif du fin fond de tumblr.

- it's these expressions you never give -
un. riley, depuis son plus jeune âge a toujours été une grande lectrice. elle a d'ailleurs une énorme bibliothèque qui prend la moitié de son salon dans laquelle elle range tous les livres qu'elle a amassé aux cours de ces vingt-trois dernières années. deux. ce qui va d'ailleurs de pair avec son amour des livres, c'est le fait que l'odeur qu'exhale un vieux livre, cette douce odeur de papier et d'encre qui t'enivre les sens, ça a toujours été son odeur préférée. lorsqu'elle est déprimée, vous pourrez la retrouver assise en tailleur sur le sol de sa salle à manger, à feuilleter les pages de la première édition des Hauts de Hurlevent. trois. Les Hauts de Hurlevent étant d'ailleurs son livre favori, elle a une citation venant tout droit du livre tatoué sur ses côtes. on peut y lire "she burned too bright for this world". quatre. les premières années de sa vie, riley les a passées coincée dans un orphelinat à cours de personnel et blindé de gosses. mais riley, elle, elle a jamais aimé se fondre dans la masse. alors elle se faisait remarquer, essayait d'attirer l'attention des quelques adultes aux alentours et riley se faisait réprimander parce qu'elle exigeait trop d'attention de la part d'adultes qui n'en avaient rien à foutre. alors elle souffre, en silence, à coup de bâton, jusqu'à ce qu'on ait pitié d'elle et qu'on l'adopte alors qu'elle avait huit ans. cinq. les premiers mois aux états-unis ont été très durs pour elle. elle ne parlait pas la langue de ses nouveaux parents et eux essayaient désespéramment de se faire comprendre. alors elle apprend et elle apprend vite. elle remplace le coréen par l'anglais et ses racines se brouillent de plus en plus. mais riley est heureuse, elle se sent chez elle, à redcliffe. six. néanmoins en grandissant, elle se surprend à désirer renouer avec ses racines. alors elle ré-apprend le coréen, s'intéresse à l'histoire de son pays natal et de à culture. depuis, riley est devenue bilingue et se sert du coréen dans son travail. sept. riley, c'est une star en corée du sud. sa webtoon attire des millions de lecteurs à chaque chapitre et de nombreux programmes télés l'invitent à faire une apparition sur leurs plateaux. mais riley reste dans l'ombre, bien à l'abri dans son petit appartement du centre de redcliffe. elle se rend bien compte que ces apparitions à la télé pourraient aider son compte bancaire, mais elle est satisfaite du petit revenu qu'elle réussi à amasser après chaque épisode, rien qu'à elle. huit. riley, c'était le genre de fille toujours apprêtée. peu importe où elle allait, elle était toujours bien habillée, un léger maquillage cachant les quelques défauts qui la dérangeait et un léger parfum de fleurs demeurait après son passage. mais depuis l'accident, elle ne porte presque plus jamais de maquillage, à part pour du rouge à lèvres qui lui sert plus de distraction lorsqu'elle ne s'est pas lavé les cheveux qu'autre chose; ses cheveux sont toujours relevés et elle ne quitte plus sa paire de jogging préférée. neuf. l'inspiration pour sa webtoon, riley la tire de son expérience personnelle. après son accident, sa première demande après s'être réveillée fut qu'on lui apporte sa tablette graphique et elle se mit alors à dessiner à longueur de journée. au début, elle n'avait pas l'intention de publier son histoire sous forme de webtoon, elle ne connaissait même pas le marché, mais après un soir trop arrosé, le prozac baignant dans une mer de vodka à l'intérieur de son estomac l'a poussé à se jeter à l'eau. le premier chapitre prenait place un trente-et-un décembre, alors qu'un couple follement amoureux allait se retrouver victime d'un accident de la route. et c'est à ce moment là que tout bascula. lui, n'avait pas pu s'en sortir, et elle, n'était plus que l'ombre d'elle-même. et puis un jour, elle le revoit, en sortant de son rendez-vous chez le psychiatre. et c'est alors qu'elle se rend compte qu'elle peut voir et communiquer avec les fantômes et après ce jour-là, sa vie n'est plus jamais la même. le fait que l'histoire de sa webtoon soit si proche de la sienne a été la raison majeure pour laquelle elle ne se voyait pas faire une interview sur un plateau télé où elle devrait avouer à la terre entière ce qui lui est arrivé. la pitié, elle n'a jamais apprécié ça, la simmons, alors elle reste dans l'ombre. dix. riley, elle a beau avoir le qi pour, elle a jamais aimé les études. ça n'a jamais été son truc, de rester assise pendant des heures dans une salle remplie d'autres étudiants qui préféreraient être bien au chaud dans leurs lits que dans un auditorium lugubre à écouter un prof à la voix monotone et sans aucune passion. alors après avoir fini le lycée, elle a commencé à travailler. puis de fil en aiguille, elle a réussi à décrocher un stage dans une maison d'édition sous tutelle d'un artiste de bd connu dans le milieu. c'est là-bas qu'elle a tout appris. et puis d'un stage, elle a obtenu un poste fixe et petit à petit la gamine grimpait les échelons. jusqu'à son accident. depuis elle a donné sa démission et ne fait que travailler sur sa webtoon depuis le creux de son canapé. son ancien employeur et ses anciens employés ont beau la supplier de revenir, riley n'arrive pas à décrocher de sa boîte de pilules. parce qu'arrêter le prozac, c'est arrêter de le voir lui. et riley n'est pas encore prête pour ça, elle n'est pas encore prête à faire ses adieux.

- keep me searching for a heart of gold -
trente-et-un décembre 2015, aux alentours de minuit le salon du petit appartement de sa meilleure amie exhalait un mélange de sueur, d'alcool et de tabac froid. ce n'était pas comme ça qu'elle voulait la commencer, son année 2016, mais sa meilleure amie avait insisté alors riley avait lâché prise. c'était la première fois qu'elle introduisait son copain à son groupe d'amis. la première fois qu'elle passait la soirée à se tortiller les pouces, la boule au ventre, à essayer d’interpréter chaque remarque faite par sa meilleure amie, parce que c'est son avis qui comptait le plus pour elle. mais en ce moment présent, alors que tout le monde décomptait gaiement à partir de dix comme le voulait la tradition, riley elle, elle ne pouvait poser son regard que sur lui. sur sa mâchoire sculptée par les dieux, sur sa peau douce qu'elle aimait caresser le matin, sur ses lèvres pulpeuses auxquelles elle donnait volontiers la permission de se balader sur son corps. comment est-ce qu'elle avait pu être aussi chanceuse? bonne année. lui dit-elle, un sourire aux lèvres et le regard émerveillé. cette année sera la nôtre, ça je te le promets. bonne année. ses douces lèvres se posèrent sur les siennes et un sourire vint tirer sur le bout des lèvres de la jeune femme. dans ses vingt-deux années d'existence, jamais elle n'avait été aussi heureuse.

premier janvier 2016, aux alentours de trois heures riley pouvait sentir son regard de braise se déplacer de sa cuisse jusqu'à son visage, laissant derrière lui un chemin qui lui brûlait la peau. elle détourna son regard de la route pour prêter attention à l'homme assis à ses côtés et c'est à ce moment-là qu'elle l’avait aperçu. les phares de la voiture baignait de lumière sa peau de porcelaine alors qu'elle ne put empêcher l'expression d'horreur qui se répandit sur son visage. dans les quelques instants qui les séparaient de l'impact, son regard se réfugia dans celui de son petit ami. je t'aime. c'est ce qu'elle voulait dire avec son regard. c'est ce qu'elle espérait qu'il comprenne. et puis ce fut le noir total.

premier janvier 2016, aux alentours de trois heures et demi douleur aiguë à l'abdomen qui la tire de son sommeil. son bras gauche est retourné à 90°, sa jambe transpercée par un bout de métal et pourtant ce qui la brisa le plus fut la scène devant ses yeux. allongé, sur le goudron glacé par le givre de ce début de janvier, il gisait dans une mare de son propre sang. son visage, éclairé par le clair de lune, était devenu méconnaissable, sa peau brûlée jusqu'à l'os. une larme roula le long de sa joue, laissant sur son passage une chaleur qui n'était en aucun cas réconfortante. la sirène de l'ambulance se fit entendre et les ambulanciers se précipitèrent sur le lieu de l'accident. riley avait les yeux rivés sur son corps, à lui, sans mouvement et c'est à ce moment-là qu'elle entendit la voix de l'ambulancier prononcer ces trois lettres dans sa radio. DOA. son souffle se coinça dans sa gorge, un sanglot s'échappa de ses lèvres et riley sombra de nouveau dans l'obscurité.

✻ ✻ ✻
pseudo, prénom: numb, mais je suis du genre à avoir treize pseudos différents pour chaque forum sur lequel je suis donc je suis pas sûre que ça aide, sinon moi c'est amélie âge, pays: dix-neuf ans, france. personnage: tout droit sorti de mon petit cerveau. dédicace: ce smiley d'un pingouin.  


Dernière édition par Riley Simmons le Mar 17 Jan - 18:25, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 526

[sun is rising]
In my pockets :
Friendships:
Availability: yep.

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Lun 16 Jan - 12:23

le titre putaing, excellent, le pseudo idem, la bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

– we make the perfect storm.
avatar

Messages : 1054

[sun is rising]
In my pockets : red lipstick, chewing gum, lucky charm.
Friendships:
Availability: fr. (tc, dee, léo, lewis/ ☾◐) busy.

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Lun 16 Jan - 12:25

Bienvenue parmi nous.
Hâte d'en savoir plus.

_________________
- A melody so perfect that it gets me through the day. And the thought of us forever is one that won't ever go away. -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 54

[sun is rising]
In my pockets : keys, cigs, fire, phone, notes, coins.
Friendships:
Availability: français/english, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Lun 16 Jan - 12:26

j'adore le pseudo
bienvenue en tout cas et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 182

[sun is rising]
In my pockets :
Friendships:
Availability: français (◊◊◊)

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Lun 16 Jan - 12:34

bienvenue ici. I love you
hâte d'en savoir plus sur la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 23

[sun is rising]
In my pockets : lipstick, keys, phone, couple of cigs, pen and paper.
Friendships:
Availability: fr/en, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Lun 16 Jan - 14:51

daisy, phoebe merci à toi

iggy, merci à toi, j'espère ne pas décevoir

jedh, contente qu'il te plaise, j'ai mis bien trop longtemps à me décider merci

ryder, julian merci à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

i'm only a fool for you
avatar

Messages : 325

[sun is rising]
In my pockets : a pack of cigarettes and a crumpled parking ticket.
Friendships:
Availability: fr. (ryder, toby) (open ◊)

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Lun 16 Jan - 15:00

j'aime déjà beaucoup, beaucoup ce que je lis et ce que je vois par ici dis donc I love you hâte de la suite
bienvenue sur hog  

_________________

girls like her were born in a storm. they have lightning in their souls. thunder in their hearts. and chaos in their bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

the diem ain't gonna carpe itself.
avatar

Messages : 347

[sun is rising]
In my pockets : car keys, a zippo lighter, his spa badge, a paperback.
Friendships:
Availability: fr/en, (♟♟♟♟)

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Lun 16 Jan - 15:22

le titre, le job, l'avatar, la plume
donne-nous en plus bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 36

[sun is rising]
In my pockets : chewing gum, handkerchief, nude lipstick, wallet, pen, bottle of water, keys, iphone.
Friendships:
Availability: français, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Lun 16 Jan - 16:11

Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 83

[sun is rising]
In my pockets : cellphone, pack of cigs, headphones, twenty bucks.
Friendships:
Availability: fr, (◈◊◊)

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Lun 16 Jan - 17:44

Elle est cute
Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Lun 16 Jan - 18:59

bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 23

[sun is rising]
In my pockets : lipstick, keys, phone, couple of cigs, pen and paper.
Friendships:
Availability: fr/en, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Lun 16 Jan - 19:04

leonie, jlc j'espère ne pas décevoir alors. j'ai sûrement attrapé la grippe ou un truc dans le genre ce weekend et avec de la fièvre je suis pas sûre de pouvoir donner le meilleur de moi-même mais je vais au moins essayer Arrow merci à toi

toby, max  que de compliments, tu vas me faire rougir de même, j'espère ne pas décevoir et merci à toi

anja, merci merci

lewis, merci à toi

sam, ça fait plaisir de voir milo sur un forum merci à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 396

[sun is rising]
In my pockets :
Friendships:
Availability: fr/en - oliver, leo, tc

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Mar 17 Jan - 14:31

je ne connais pas la demoiselle mais elle dégage quelque chose de très poétique et puis j'adore le début de ta fiche I love you bienvenue parmi nous I love you

_________________
We rise and we fall and we break and we make our mistakes. and if there's a reason I'm still alive when everyone who loves me has died, I'm willing to wait for it.
clover style:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 23

[sun is rising]
In my pockets : lipstick, keys, phone, couple of cigs, pen and paper.
Friendships:
Availability: fr/en, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Mar 17 Jan - 18:30

ava, merci à toi, contente que ma petite riley plaise

je pense d'ailleurs avoir fini ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

– we make the perfect storm.
avatar

Messages : 1054

[sun is rising]
In my pockets : red lipstick, chewing gum, lucky charm.
Friendships:
Availability: fr. (tc, dee, léo, lewis/ ☾◐) busy.

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Mar 17 Jan - 18:54

Son histoire me brise le cœur.
Ta plume est superbe, je te souhaite de bien t'amuser parmi nous.

_________________
- A melody so perfect that it gets me through the day. And the thought of us forever is one that won't ever go away. -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 23

[sun is rising]
In my pockets : lipstick, keys, phone, couple of cigs, pen and paper.
Friendships:
Availability: fr/en, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   Mar 17 Jan - 19:21

oh merci, ça me fait tellement plaisir d'entendre ça, surtout que je n'ai pas rp en français depuis longtemps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: turning saints into the sea.   

Revenir en haut Aller en bas
 
turning saints into the sea.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les saints de glace
» les cavaliers et les saints de glace
» Tu veux caresser mes saints-bernards ?
» Les Saints Patrons des Métiers et des Corporations
» Ça, c'est pour Chimel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: chapter two/ shadow of love :: now we're rollin' down sour :: fire's gonna burn-
Sauter vers: