AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 thinking out loud (kisarth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 89

[sun is rising]
In my pockets : cigs, lighther, poem, phone, headphone, id.
Friendships:
Availability: français/english, (◊◊◊)

MessageSujet: thinking out loud (kisarth)   Ven 13 Jan - 17:05


thinking out loud
Il suffoquait le mec de Chicago. Il était resté ce mec de la ville du vent. Ce bonhomme qui se plaisait dans une rafale de vent. Cet homme qui pouvait s'en griller même s'il pleuvait, car il aimait ça dans le fond, Arth. Il aimait que les éléments se déchainent. C'était ce qui lui manquait ici. La météo était trop clémente, les températures bien trop douces pour cet homme qui venait du Nord. Il porta la fin de sa cigarette à ses lèvres. Il venait de finir son poste, un peu forcé de rentrer chez lui, car il bossait trop et trop bien. Enfin c'était ce que lui avait sorti son patron le sourire aux lèvres. S'il bossait Arth, ce n'était pas pour l'argent, enfin si, en grande partie, mais c'était surtout pour ne pas penser, ne pas ressasser. C'était cela aussi bosser pour lui. Un moyen d'être l'automate qu'il s'acharnait à être en dehors de son rôle de protecteur de Grasie. Il était pantin, il était poupée de bois sans émotions, sans sentiment du matin jusqu'au soir. Parfois il prenait vie. Parfois seulement. Ces derniers temps, il lui prenait plus souvent d'être en vie, de respirer alors qu'il ne l'avait pas fait durant tant d'années. Il s'en voulait bien sûr. Il se trouvait même idiot d'être en vie quand il rentrait chez lui. Il avait jusqu'à présent souhaiter être mort, ou bien pas assez vivant pour mériter sa place dans ce monde. Pourtant, le problème était bien là. Il s'éveillait à la vie. Inconsciemment parfois il souhaitait prendre vie sous son regard. Diantre et quel regard ! Il était profond, sensuelle et naïf, vif, intelligent et pourtant si enfantin et curieux. Un regard comme il n'en avait pas croisé depuis des années. Des filles, il en avait vu défiler, il en avait ignoré pas mal, mais elle. Elle, on ne pouvait pas l'ignorer. On ne pouvait pas vivre une vie sans la regarder, l'aduler, l'adorer. Kisa. Un prénom qui reste, qui s'encre dans la peau comme un tatouage. Un prénom qui n'a pas de semblable. Il en venait à la désirer. Juste pour la voir, lui parler. Il espérait trop, ces derniers jours, la voir apparaître avec cet air lunaire, ce regard perché dans les étoiles. Rêveuse et rêve incarné à la fois. Arth en devenait dingue. Elle était trop bien, bien sûr qu'elle l'était. Une fille comme elle aurait pu avoir le monde à ses pieds sans même le demander. Alors que lui, il voulait juste que le monde l'engloutisse dans ses entrailles. Encore une fois il s'égarait sur quelque chose qu'il ne pouvait et n'avait pas le droit d'espérer et d'avoir. Il écrasa son mégot au sol et enfonça ses mains dans les poches. La journée était finie pour lui, il se devait de partir, même si son âme n'allait qu'errait autour de l'image de cette déesse d'Amérique du sud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 37

[sun is rising]
In my pockets :
Friendships:
Availability: français/english, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: thinking out loud (kisarth)   Sam 14 Jan - 17:01


one way or another
Mentir, une arme dans son arsenal qu'elle n'avait jamais réellement utiliser avant. Mais depuis un an, cela semblait être son défault, chaque fois qu'elle se retrouvait à passer plus de deux minutes au téléphone avec un membre de sa famille les mensonges roulaient de sa langue plus facilement que jamais. Si ceux-ci croyaient que ses journées consistaient de cours et d'études, cela était tout le contraire. Vagabonde, c'était peut-être le meilleur mot pour définir la jeune argentine depuis son arrivé à Redcliffe. Elle qui autrefois avait un plan de vie, une vie bien défini avec une carrière, elle se retrouvait à présent sans plan sérieux autre que de laisser la vie aller. Elle savait qu'elle allait devoir commencer à planifier, qu'elle ne pouvait pas continuer de vivre sa vie sans aucun but, de simplement passer ses journées à naviguer les rues de Redcliffe, mais elle en était incapable. Sa tête lui dissait une chose, son coeur lui dissait une autre. Ses pas lourd la traînait dans les rues de Redcliffe comme à chaque jours, elle ne savait pas pourquoi il y a un an elle en avait eu assez, pourquoi elle avait simplement décidé de tout arrêter et de déménager dans une ville qui était tout le contraire d'elle-même. Mais maintenant, son coeur refusait de la laisser partir. Lui et ce petit mystère qu'il était la fascinait. Lui et son mal de vivre qu'elle voulait lui enlever. Elle avait aucune idée pourquoi elle était incapable de l'oublier, mais chaque fois qu'elle fermait les yeux, elle le voyait lui et sa chevelure noire. C'était peut-être pourquoi elle se retrouvait toujours à l'aquarium d'une façon ou d'une autre. C'était peut-être enfantin ce qu'ils faisaient, mais elle était incapable de rester loin. Le voir, lui parler, tout ce qu'elle n'avait jamais réellement compris d'une relation, elle voulait le faire avec lui et cela la fascinait. Et donc, ses pas la guidait tranquillement, instinctivement, vers l'aquarium. Elle n'avait aucune idée si il allait y être, mais son coeur ne pouvait s'empêcher d'accélérer à l'idée de le voir, même-ci cela n'était que pour quelques secondes. Et puis au loin, alors qu'elle s'approchait tranquillement de l'endroit qui était devenue un peu comme sa deuxième maison, elle le voyait au loin et comme à chaque fois, elle ne pu s'empêcher de sourire, une sourire qui semblait être réserver qu'à lui. S'arrêtant à quelques mètres de lui, son dos lui faisant face, elle passa une main dans sa chevelure instinctivement pour s'assurer qu'elle était présentable avant de laisser un simple mot sortir de ses douces lèvres. « Hi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 89

[sun is rising]
In my pockets : cigs, lighther, poem, phone, headphone, id.
Friendships:
Availability: français/english, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: thinking out loud (kisarth)   Lun 16 Jan - 10:34


thinking out loud
A peine le mégot écrasé qu’il cherchait dans sa poche son paquet pour s’en griller une nouvelle. Une drogue, une trainée de poudre qui le menait à lui qui n’était rien d’autre un tonneau qui attendait l’explosion. Il attendait la mort, la grande faucheuse aurait pu devenir sa meilleure amie, mais il était comme ce gamin qui attendait le père noël mais lui il désirait juste la mort. Débarrassé le monde de sa carcasse répugnante, voilà ce qu’il pensait la plupart du temps. Tout le temps ou presque. Alors qu’il fichait une cigarette entre ses lèvres, une voix le sortit de sa macabre songerie. Il se retourna en manquant de faire tomber sa clope. Elle était là. Elle était encore tombée près de lui, cette étoile magnifique. Sa chevelure lui semblait encore plus noir corbeau. L’océan de ses yeux étaient encore plus envoutant, à chaque nouvelle rencontre. Il resta silencieux, comme trop souvent devant elle. Il restait suspendu aux lèvres de cette déesse du sud. Quelles lèvres ! Damné il l’était. Damné à ses lèvres, ce bouton de rose qu’il désirait tant posséder un instant, juste un instant et il accepterait tous les coups du destin, s’il lui était permis une fois, une seule fois de l’embrasser. Et quand l’envie lui effleura encore l’esprit, il se reprit, se giflant encore mentalement.  « Hi you… I wanted to say, Kisa. Sorry. I didn’t… I didn’t think you’ll be here. Sure I don’t know, because You didn’t say me… I’m sorry, I’m confused… » Il passa nerveusement sur sa nuque. Malgré son air serein, intérieurement il ne l’était. Cette déesse ne le laissait en rien serein. Il n’était jamais calme en présence de l’étoile d’Argentine. Elle avait ce don de rentre son esprit si morne que le désert d’Arizona en général en véritable tempête d’inquiétudes et de questions. Il se perdait si facilement quand elle était dans les parages. Il plaçait la cigarette derrière son oreille maladroitement. « What … How are you ? » Il perdait ses mots ce mec de Chicago. Il ne savait même pas quoi lui dire. Il sentait si minable, si misérable, il se sentait tellement indigne de lui parlait. Pourtant, il violentait sa morale par son égoïsme, il la désirait. Il désirait lui parler, passer du temps avec elle, la voir, l’admirer. Surtout l’admirer cette étoile. Elle ne filait pas, ne s’enfuyait pas en face à ce trou noir de désespoir. Elle aurait dû prendre peur, mais elle était là. Là avec lui. Il passa sa main dans sa poche et referma ses doigts sur le bout de papier chiffonner. Son estomac se serra, il aurait presque honte de penser qu’il avait un poème ou plutôt ses mots gribouillés à la va vite. Il était stupide le mec de Chicago, il était idiot, mais il était tombée à ses pieds, et prier cette déesse de lui accorder encore un peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: thinking out loud (kisarth)   

Revenir en haut Aller en bas
 
thinking out loud (kisarth)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rhéa + am i wrong, for thinking that we could be something for real?
» A HEART AS LOUD AS LION (millie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: redcliffe, arizona :: bayside road-
Sauter vers: