AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (say something) - arth/r.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 74

[sun is rising]
In my pockets : a camera, paper handkerchiefs.
Friendships:
Availability: français, (x◊◊) - arth.

MessageSujet: (say something) - arth/r.   Ven 13 Jan - 12:32


say something
ces paroles à travers l'appareil collé à son oreille résonnaient comme des échos lointains. souvenirs apparaissant dans sa mémoire floue, floue à cause des perles coulantes sur ses joues rosées. cette silhouette maternelle qu'elle revoit derrière ce plan de travail et cette odeur de pain toaster, de ce plat français qu'elle aimait se mettre sous la dent. qu'est-ce que ça lui manquait, qu'est-ce que cette vision lui manquait. la main tremblante, elle attrapa le vieux gilet en tricot bordeaux qui traînait dans le halle de son appartement pour couvrir ses épaules nues et se mit en route. elle n'était plus qu'un fantôme, qu'un triste fantôme. elle n'avait plus de force, la maladie rongeait sa vie.  elle marcha lentement jusqu'à ce qu'elle arrive enfin devant la porte qu'elle connaissait par coeur. elle toucha délicatement le bois avant de frapper une fois, puis une deuxième fois. il connaissait ce petit signal. un soupire s'échappa de ses lèvres lorsqu'elle aperçue son visage, ce visage qui avait le don de la rassurer. elle excisa un mince sourire au creux de ses lèvres. elle entra sans demander la permission. chez lui, c'était chez elle. - je ne résiste jamais à l'appel du croque-monsieur, de tes croque-monsieur. - susurra-t-elle en déposant une bise sur sa joue.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 89

[sun is rising]
In my pockets : cigs, lighther, poem, phone, headphone, id.
Friendships:
Availability: français/english, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: (say something) - arth/r.   Ven 13 Jan - 15:14


say something
Ce n’est pas sans le cœur lourd que Arth raccrocha. Il téléphonait rarement, il n’aimait pas téléphoner. Surtout pas à Grasie, comme ça. Les texto ce n’était pas non plus son truc, mais sa sœur y tenait. Elle était avant très bavarde par technologie. Pourtant, en cet fin d’après-midi, il avait fait l’effort de la contacter, d’aller vers elle après plusieurs jours de silence. Il était inquiet Arth. Il n’était pas quelqu’un d’anxieux, mais il connaissait sa sœur. Elle n’allait pas bien, et il le savait par le simple fait qu’elle ne venait pas à l’aquarium, qu’elle ne lui téléphonait pas. Sa grâce divine n’était plus qu’une faible lueur, mourante entre ses doigts. Il haïssait le destin, le karma, ou quelconque autre nom pour cette force qui ne cessait de s’abattre sur son étoile. Prenant le taureau par les cornes, il avait planifié très grossièrement une soirée, pour lui donner le sourire. Il avait acheté en vidéo à la demande la collection complète du muppet show, avait fait des achats de produits presque français (c’était une denrée rare, mais il savait où aller) et s’était mis aux fourneaux. Il lui avait préparé tout et n’importe quoi, il s’était même entêté à faire leur propre pop-corn. Plié en quatre, il était arrivé enfin à boucler ce qu’il voulait faire quand leur signal raisonna au rez-de-chaussée. Il fixa les deux chiots bien excités d’un coup et leur intimida silencieusement de se tenir à carreau. Il se dirigea vers la porte et l’ouvrit. Il ne put se retenir de sourire face à ce petit soleil, peut-être pas si lumineux qu’avant, mais si beau et surtout trop précieux pour lui. Une fois qu’elle s’était faufilé au chaud, il referma soigneusement la porte derrière elle. Il sourit soulager et presque heureux que son appel l’est stimulée un peu. Après sa légère bise, il ne la laisse pas s’échapper et la prend dans ses bras pour lui embrasser le front. – Il n’y a bien que toi qui me fasse courir en cuisine. Aller viens. Tu veux boire quoi ? Il passa sa main dans le dos de sa jeune sœur et la fit avancer avec lui vers la cuisine. A peine ils avaient passé l’entrée de la cuisine ouverte, que deux boules de poils se précipitèrent vers eux. Arth laissa échapper un soupire et ignorant les deux chiots en mal d’attention, pour sortir du frigo une bière. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 74

[sun is rising]
In my pockets : a camera, paper handkerchiefs.
Friendships:
Availability: français, (x◊◊) - arth.

MessageSujet: Re: (say something) - arth/r.   Ven 13 Jan - 16:05


say something
Elle se laissa presque tomber dans ses bras. Ses bras protecteurs et le baiser sur son front réchauffa son coeur gelé, gelé de cette glace indestructible. Cette sensation lui avait manqué. Tellement manqué qu'elle aurait voulu rester comme ça toute la soirée sans un mouvement, juste leur deux corps et des mots pour les rassurer, une douce berceuse pour ne plus penser à cette vie, à leur cauchemar.  - Tu avais plutôt intérêt à courir en cuisine, je meurs de faim. - Disait-elle un sourire malicieux dissimulé sous ses traits fatigués.  Elle remonta les manches de son gilets, on ne voyait même plus ses mains tellement que ce gilet était bien trop grand pour elle. Elle plongea ses iris dans les siens. - De l'eau, ça ira. - Elle se mit à genoux lentement pour dire bonsoir à ces deux amours, ces deux boules de poils qui lui redonnait des minuscules étincelles dans les yeux. Un rire cristallin s'échappa de ses lèvres. Elle devait l'étonner, elle s'étonnait elle-même. Elle n'avait plus rigolé ainsi depuis un petit moment, elle ne voyait plus l’intérêt. Son monde s'assombrissait sous ses pas.  - Ils grandissent trop vite.. - Des paroles qu'elle pensa à haute voix avant de se relever du sol avec difficulté. Elle s'appuya sur le plan de travail de la cuisine en faisant semblant de rien. Elle n'avait pas envie qu'il s'inquiète, qu'il prenne encore plus soin d'elle. Elle ne voulait plus voir la souffrance dans ses yeux, elle ne supporterai pas qu'il gâche sa propre vie rien que pour la sienne. Elle le regarda ouvrir sa bière et changea d'avis tout d'un coup. - Je veux bien une bière pour finir. - L'alcool n'allait pas la réparer, mais à quoi bon se battre quand il n'y a plus de combat.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 89

[sun is rising]
In my pockets : cigs, lighther, poem, phone, headphone, id.
Friendships:
Availability: français/english, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: (say something) - arth/r.   Ven 13 Jan - 16:34


say something
La chaleur qu’elle dégageait, le parfum qui émanait d’elle, tout ça l’envoutait Arth. Il ne vivait pas, il n’avait pas de vie, si ce n’était pour elle. Il aurait voulu la garder plus dans ses bras, l’embrasser plus, lui murmurait plus de fois qu’elle était tout pour lui. Il aimerait tant la protéger plus, battre plus de démons pour elle, la faire sourire plus, l’entendre rire plus. Il aurait voulu faire plus, toujours plus, car il ne faisait que l’aimer plus de jour en jour. Il aurait tant voulu l’adorer plus, chaque jour, chaque heure, chaque minute, chaque instant que la vie lui donner à ses côtés, jusqu’à sa mort. Plus il perdait de jours, plus il se rapprochait de sa mort, plus il priait qu’elle soit heureuse le lendemain, l’instant où il la quitterait. Il ne restait pas collant. Il gardait une certaine distance, une barrière à la pudeur face aux sentiments qu’il éprouvait pour elle. Rien de honteux, rien de dégoutant, il ne voulait pas la gêner simplement. – Ca tombe bien, j’ai prévu de te nourrir pour le reste de la semaine ! Il y a tout ce que tu aimes, tu n’as qu’à me dire ce que tu veux. Son cœur s’emballa à ses sourires, aux intonations moins monotones de sa voix. Arth savait reconnaitre les changements, les moindre chez sa sœur. Il se réjouissait de peu, mais c’était beaucoup pour lui. Il fixait un instant cet être délicat, avec tant d’amour et de bonheur à donner. Puis son regard dériva vers ses mains diablesses qui n’était qu’un héritage de famille. Il aurait tout donné pour prendre ce gène, lui débarrassait de ça, pour qu’elle vive. Vive juste heureuse. Il sortit en même temps que sa bière la cruche d’eau fraîche et décapsula sa bouteille avant d’attraper un verre. Dans le placard face à lui. Il se laissa distraire par un son qui lui manquait tant. Il reposa un regard bienveillant sur Grasie qui riait grâce aux deux boules de poils diaboliques. Il se surprit à être fière. Même si cela avait été un échec lors du matin de noël, peu à peu ces deux grosses boules d’amour lui faisaient du bien. – Pas assez vite pour moi. Il prenne le salon pour une litière géante. Il passa sa main sur la tête de sa cadette et ébouriffa ses cheveux en déposant un verre vide devant elle. Il attrapa sa bière et pris appuie sur le plan de travail derrière lui. Il allait portait la bouteille de verre à ses lèvres quand sa sœur le sortit de ses pensées. Il arqua à un sourire et roula les yeux. Il déposa la bouteille qu’il tenait devant sa sœur. – Fait gaffe je connais mes stocks. Il lui pinça doucement la joue avant de sortir une autre bouteille qui cette fois trouva le chemin de sa bouche sans encombre. Il attrapa un plateau derrière lui et proposa à sa sœur des petits feuilleté saucisse. – On débute ? J’ai même pour l’occasion acheté quelque chose qui va te plaire. On adorait les regarder quand on était jeune. Et plus je regarde, plus je trouve que t’as des ressemblances avec Miss Piggy. Il se mit à rire en se reculant pour éviter une riposte de la benjamine Maitland. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 74

[sun is rising]
In my pockets : a camera, paper handkerchiefs.
Friendships:
Availability: français, (x◊◊) - arth.

MessageSujet: Re: (say something) - arth/r.   Ven 13 Jan - 18:07


say something
Il était trop tard pour lui dire qu'il devait penser à lui. Penser à toutes les belles choses qu'il pourrait accomplir sans elle. Rêver à cette vie où ils seraient enfin heureux, à une vie où le soleil brillerait à nouveau au-dessus de leur tête. Rêve fou, rêve chimérique accroché à des espérances, à des envies qui ne se réaliseront probablement jamais. Il fallait se faire une raison, encaisser les coups les uns après les autres. Elle avait juste envie d'hurler, d'hurler de douleur. Ce qu'elle veut? Vraiment? Elle veut tout arrêter. Arrêter de penser, arrêter de bouger, ne plus trembler.. Arrêter de respirer. Elle veut s'endormir et ne plus jamais se réveiller. Triste vérité trop dur à entendre, trop dur à avouer même pour elle qui tenait bien trop à la vie avant cette bombe. Sa réflexion sur les chiots la ramena sur terre. Un nouveau sourire venu s'accrocher sur ses lèvres.    - Oh les vilains! - Moquerie et sarcasme sous ses paroles. Elle attrapa la bière qu'il venait de déposer et l'ouvra avec le reste de force qu'il lui restait avant de hausser les épaules.  - T'en fais pas, il t'en restera en stock à moins que j'en ingurgite une dizaine.  - Elle fit comme si elle allait mordre sa main lorsqu'il pinça sa joue. Jeux d'enfants, jeux niais. Elle porta la bouteille jusqu'à ses lèvres pour avaler quelques gorgées du liquide et sauta sur les feuilletés sans hésitation. La gourmandise était son vilain défaut, mais il y avait bien une chose qu'elle n'arrêterait pas de faire, manger. Elle l'écoutait en remontant le temps, ce bon vieux temps où ils étaient gamins et innocents. Ils se plantaient devant le poste de télévision et regardaient cette émission qui les faisaient rire à tous les coups. Elle fronça les sourcils lorsqu'elle entendit la comparaison avec Miss Piggy. Non mais! - Espèce d'idiot. Ça te fait rire en plus.. - S'exclama-t-elle en tapant légèrement son épaule. Il croyait vraiment échapper à sa petite vengeance. Elle aimait ces moments, ces moments où ils ne pensaient plus à leurs malheurs. Ces instants où ils n'étaient que tous les deux contre le monde et leur rire arc-en-ciel pour faire revenir les couleurs dans leur monde noir et blanc.   - Let's go! Partons au pays du rire!  - Disait-elle sur un ton enfantin. Elle attrapa le plateau pour se précipiter dans le salon alors que ses tremblements s'étaient calmés un peu, mais encore pour combien de temps?   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 89

[sun is rising]
In my pockets : cigs, lighther, poem, phone, headphone, id.
Friendships:
Availability: français/english, (◊◊◊)

MessageSujet: Re: (say something) - arth/r.   Sam 14 Jan - 16:59


say something
L’entendre rire, plaisanter, le plongeait dans une douce allégresse. Il aimait retrouver la Grasie qui le faisait vivre, qui le gronder de ne vivre que pour elle, mais pour qui d’autre ? Lui ? Il n"était qu'un meurtrier en repentit, il purgeait une peine capitale à vie. Il se devait ne pas vivre, faire le mort, l’être à l’intérieur. Il avait enterré rêves, passions, ambitions, pour pouvoir peut être se faire pardonner sa faute. – Fais gaffe à toi, je pourrais te les apporter chez toi et ne jamais revenir les prendre ! Tu comprendras le malheur qui est le mien. Il la regardait, cet être délicat et déjà tellement fissuré, il était comme Sisyphe. Il avait beau recollé les morceaux, Grasie avait de nouvelles peines, se brisait toujours. Il colmaté les impacts, la redresser la poupée, la faisait parfois se mouvoir, pour espérer que comme une ballerine de boîte à musique elle danse son bonheur au son de quelconque mélodie. Mais le mécanisme ripait. Les rouages étaient défectueux. Et la jolie ballerine se cachait dans sa boite. Il fronçait les sourcils l’automate, il n’aimait pas voir sa sœur boire. Il ne disait rien, mais n’était pas pour autant de l’avis de la laisser noyer sa douleur dans l’alcool, car lui-même que ça servait à rien. – Simon disait la même chose la semaine dernière, je me suis vu devoir racheter des bières le lendemain. Abstiens toi alors. Il lui sourit, amusé et pourtant si sérieux dans ses paroles. Il était si heureux de retrouver un instant sa Grasie, la grâce qui était sienne pour si peu dans sa vie. Qu’elle ait de l’appétit, l’incitait à penser qu’elle était dans de bonnes dispositions et donc que sa journée et ses tremblements n’avaient pas été si terribles. Il observait toujours discrètement ses mains, appréhendant la nouvelle crise. Arth ne le montrait pas, par respect mais aussi pour protéger Grasie. Il dissimulait en lui cette colère envers ce gène défectueux, la douleur que ses crises/pétages de plombs provoquaient chez lui. A la voir s’époumoner face à sa blague douteuse, il redoubla de rires. Il lui échappa presque, mais sans réellement vouloir fuir non plus. Il finit par attraper aussi de quoi manger avec sa bière et la rejoignit dans le salon. Après s’être débarrassé de tout il l’aida à son tour. Tout tenait par la volonté du saint esprit sur la petite table basse. Il dû à plusieurs reprises gronder les deux chapardeurs en puissances pour pas qu’ils choppent ce qu’il avait passé du temps à faire. Il attrapa sa sœur dans ses bras et se laissa tomber sur le canapé avec elle dans ses bras. – Toi tu restes là, Animal va encore te faire peur. Il aimait à lui rappeler ce mauvais passage de l’enfance de la petite Maitland. La muppet incontrôlable était son pire cauchemar, mais elle voulait tellement ressemblait à Miss Piggy enfant qu’elle s’infligeait une peur bleue tous les soirs. Il en profitait peut-être trop Arth, mais elle lui avait tellement manqué. Il avait enfin un moment d’accalmie dans son tourment éternel. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (say something) - arth/r.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(say something) - arth/r.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon anniversaire Arthénice
» News d'Arthénice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: redcliffe, arizona :: bayside road-
Sauter vers: