AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 she was chaos and beauty intertwined, a tornado of roses from divine. (juliet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: she was chaos and beauty intertwined, a tornado of roses from divine. (juliet)   Lun 19 Déc - 15:37


- Juliet Rosenwald -
trente ans - haut-placée dans une compagnie de biscuits - indian legend
date, lieu de naissance: T'as toujours bougé. Tu peux pas dire que t'es une fille d'un endroit. T'es une fille du monde. Parce que t'as voyagé. Travail. Etudes. Boulot. Vacances. Mais t'es bien née à un seul et même endroit. Evidemment. C'était un certain quatre juillet. Il faisait chaud aujourd'hui. La mer était calme et turquoise. Une belle journée en fait. Alors t'es née à l'hopital de new-york. Parce qu'au fond cette ville est restée ta ville. Même après trente ans. nationalité, origines: C'est simple avec toi. Ton père était américain. Ta mère tout autant. Alors toi aussi tu l'es. Américaine. Même si faut dire que t'es plus une enfant du monde que d'un seul pays. Mais ça te va toi. Parce que l’Amérique, tu l'aimes. T'es pas née un quatre juillet pour rien en fait. On t'a dit aussi que t'avais un peu de sang anglais. Lointain mais bien présent. Sans doute. Ça change trop rien à ta vie en fait. statut civil, orientation sexuelle:  T'as jamais trop pensé à ça toi. Fille, gars. Ça t'importe peu. T'es toujours tombée amoureuse de celui qu'il fallait pas. Alors ça t'a fait une belle jambe. Vraiment. De toute façon, tu t'en fiches à présent. T'y penses même plus aux hommes. C'est fini pour toi. T'as rayé l'amour de la carte. T'as besoin de personne. Ton coeur a déjà bien trop souffert. Fichu sentiment. Tu cicatrises encore à peine. C'est un idiot. Tu le détestes autant que tu voudrais qu'il t'aime. Il a fauté. Tu lui en veux tellement. Mais tu lâches pas le morceau. T'es fière. Sans doute trop. Mais c'est plus fort que toi. Tu peux pas le laisser ainsi. T'as raison. Tu le sais. Alors tu le lâcheras pas. Oh que non. Pourtant au fond t'as juste besoin de lui. Il te manque. Tu le nies. Mais c'est un fait. Vous êtes bien trop butés tous les deux. Alors t'as quelques histoires. Sans lendemain. Juste pour lui montrer que tu peux vivre sans lui. Ça marche. Il est furieux. Mais ça te rend vide. T'es une coquille vide. T'essayes de te contenter de ça. Mais ça commence à être difficile. Tu tiens bon. T'as toujours tenu bon. Sans doute ton plus gros défaut. Parce que si tu lâcherais prise, il serait là. Tu le sais au fond de toi. Mais t'as pas envie d'être celle qui baisse les bras la première. C'est sa faute après tout. job, statut financier: t'es dans la haute toi. une grande dame comme on dit. pourtant t'es une femme dans un monde de machos. un monde de requin. tu tiens la barre. mais tu sens que tu flanches. doucement. mais surement. ton poste, il va pas tenir longtemps. une femme ça dirige pas une entreprise. ça ne la co-dirige même pas. ça n'a pas les capacités. c'est bancal. ils te le font comprendre assez chaque jour. mais t'es une battante toi. t'es une acharnée du travail. alors tu vas leur montrer qu'ils ont tord. tu te perds dans ton travail. c'est mieux que de penser à autre chose. situation familiale: t'as bien vite pas été la seule. tes parents voulaient une grande famille. vous n'avez été que deux. ta soeur et toi. toi, ça t'allait. après tout, t'as toujours adoré ta soeur. vous étiez inséparables enfants. vous pouviez conquérir le monde. quand on te voyait, ta soeur était surement dans les parages. et inversement. vous en avez fait voir à vos parents. mais dans le bon sens. la famille parfaite en somme. aimante. aisée. tu pouvais pas espérer mieux. pourtant ces dernières années, tu t'es éloignée. de ta soeur. de tes parents. et pas que géographiquement. ta soeur a fait sa vie en californie. une belle vie avec mari et enfants. toi t'as juste ton boulot. tu t'enfonces dedans. t'évites ses appels. tu ignores ceux de tes parents. tu t'éloignes. géographiquement. mentalement aussi. peut-être l'envie d'indépendance. ils te manquent. mais tu vides ton coeur. c'est peut-être mieux. et t'as pas à te plaindre. ton compte en banque il est refait. t'es bien lotie comme on dit. ton travail, il paye bien. t'as plus une minute à toi mais t'as de l'argent. c'est déjà ça. tu sais pas tellement si ça vaut vraiment le coup. mais t'as plus le temps pour réfléchir. traits de caractère: Impulsive parfois, cash, paumée, introvertie, douce, fragile, maladroite, souriante, drôle, imaginative. T'es une femme de caractère toi. Tu te laisses pas faire toi. T'as le sang chaud. Tu supportes pas qu'on te rabaisse, qu'on ose te dire quelque chose. Alors tu pars souvent au quart de tour. Parce que t'es un peu susceptible. Faut bien que tu te l'avoues. T'es une femme fière. Extrêmement féministe sur les bords. T'es une femme moderne qui s'assume totalement dans son travail. Quitte à te couper du monde. Pourtant, quand on cherche bien, on voit encore une petite fille effrayée. Ayant peur de la vie. De la vraie vie. Parce que t'as déjà souffert. Tu protèges ton coeur derrière ta carapace de grosse dure de pacotille. C'est sans doute mieux pour toi. Pas réellement pour les autres. Mais si on cherche bien, avec beaucoup de courage, on peut trouver une fille adorable. Même drôle. Faut juste creuser un petit peu en évitant les coups. Un peu compliqué. Personne ne s'y est encore osé. Alors tu trimbales ton autre toi comme un boulet à ta cheville. Mais ça te rassure dans un sens. Jouer un rôle t'évite de jouer ton propre rôle. C'est plus simple. avatar, crédits: jenna coleman.
- it's these expressions you never give -
t'es une surdouée. vraiment. on a décelé ça alors que t'avais à peine dix ans. t'as vite sauté une classe. ça ne t'a jamais réellement affecté. même si tu préfères ne pas l'évoquer. parce que t'aimes pas être différent. être plus jeune que les autres, c'est être différent pour toi. alors t'as fini par ne plus le dire. mais c'est en aucun cas à cause des brimades ou autres. non t'as toujours été bien acceptée. c'est peut être ton sourire qui sait ? ☆ ta famille est une famille aimante. il n'y a pas à dire. t'as grandi d'amour. tu t'es toujours sentie comme une privilégiée. parce que tout le monde n'est pas aimé comme tu l'as été. c'est clair. ☆ t'as toujours été inséparable avec ta soeur. mais vous vous êtes séparés. la vie sans doute. tu ne sais pas tellement comment ça s'est trop fait. c'est juste... arrivé. faut dire que tu l'évites aussi un peu. tu dis que tu rappelleras plus tard. que t'as pas le temps. que tu prendras le message. mais tu rappelles jamais. sans doute parce que t'as plus trop rien à lui raconter. sa vie semble si parfaite. ça te fait presque mal en fait. ☆ t'as fait de belles études. ça on peut dire. t'étais même major de ta promo. mais t'as été au chômage. ouais. les belles études c'est bien beau. mais ça promet pas ton avenir. tu l'as appris sur le tas. parce qu'on prévaut tellement les longues études qu'on prévient pas de la potentielle casse. ça t'a un peu démoralisé. mais tu t'es vite reprise. t'as remué ciel et terre. et t'as trouvé ta place actuelle. en arizona. c'est pas si mal que ça. ☆ t'as failli te retrouver à la rue. parce que t'as trouvé ton travail dans la précipitation. alors il fallait faire vite. déménager. où tu savais pas trop. alors t'as fini par faire les petites annonces. t'as lu l'annonce d'une certaine mara. ça a tout de suite fait tilt dans ta tête. et apparemment, elle aussi. alors vous avez emménagé ensemble. ça se passe bien. très bien même. elle est devenue plus qu'une amie avec toi. une sorte de confidente. ☆ ça a toujours été compliqué avec ton voisin d'immeuble. au début vous vous calculiez pas. vous êtiez que deux étrangers dans une rencontre d’ascenseur. vous vous détestiez même un peu. tu le prenais pour un libertin un peu trop vantard. toi il te prenait pour une pince-sans-rire addict à son téléphone et à son portable. il avait pas tord. enfin tout changea une nuit. t'avais oublié tes clefs. mara n'était pas là. alors t'as du sonner chez lui. avec une puppyface sans doute. il a rien dit. vous avez passé la nuit à parler. de tout, de rien. surtout de rien. vous vous êtes découverts dans un sens. et puis vous êtes revenus dans vos respectives. enfin pas tout à fait. puisque vous avez fini par sortir ensemble. parce que vous avez ouvert votre monde respectif à l'autre. t'as un peu laché ton travail. lui s'est posé. un peu. alors vous étiez heureux. vous aviez qu'à traverser le palier. ☆ vous êtes disputés à cause d'une broutille. un collègue trop proche de toi apparemment. il était jaloux. t'as pas compris. alors vous êtes disputés. et pis t'as appris que durant votre "break", toi t'y crois pas, qu'il a couché avec une autre. sur une photocopieuse en plus. ça t'a mise dans une colère noire. depuis aucun de vous deux ne veut lâcher le morceau. lui ne se pense pas dans l'erreur puisque vous étiez en "pause" et toi parce que tu te sens trahie. bref, vous êtes deux têtes de mule. vous lâchez pas le morceau. ça désespère même presque mara, ta colocataire. les piques vous les lancez assez fortement. entre les filles qu'il te ramène pour te narguer et toi les mecs d'un soir ça y va entre vous. tu t'es replongée dans ton boulot aussi. t'as pas le temps pour ces enfantillages. mais tu le fais quand même. il te met hors de toi. ☆ pourtant au fond, tu l'aimes encore. t'as réellement besoin de lui. tu le sens au fond de toi. mais c'est plus fort que toi. t'es trop fière comme fille. et puis il t'a trompée. alors quoi ? il veut une médaille. t'es pas une fille facile toi. alors tu vas surement pas lacher l'affaire comme ça. oh que non. même si tu l'aimes. même si t'as encore besoin de lui. foutu fierté. ☆ dans tes moments de déprime totale, t'aimes te faire des soirées crèmes glacées et films à l'eau de roses. oui tu pourrais passer des journées entières devant à t'empiffrer. au moins te plonger dans autre chose te fait oublier. et c'est vrai ce qu'on dit la crème glacée adoucit tout. surtout celle au chocolat. ☆ tu t'es replongée dans ton travail. t'es encore plus acharnée qu'avant. sans doute la rage. faut dire que c'est un monde requin dans celui où t'es. les femmes sont souvent décriées, diffamées presque. alors tu te laisses pas faire. t'as la rage en toi. ☆ le sport ça t'aide beaucoup aussi. t'as besoin d'extérioriser. le sport est un bon exemple. il est pas rare de te voir le dimanche matin de bonne heure pour faire un petit tour de quartier. ça te défoule tellement. la liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: she was chaos and beauty intertwined, a tornado of roses from divine. (juliet)   Lun 19 Déc - 15:37

+ 1.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: she was chaos and beauty intertwined, a tornado of roses from divine. (juliet)   Lun 19 Déc - 15:38

c'est à voooous.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 17

[sun is rising]
In my pockets : his beloved amex centurion card (linked to a frozen account)
Friendships:
Availability: yep.

MessageSujet: Re: she was chaos and beauty intertwined, a tornado of roses from divine. (juliet)   Lun 19 Déc - 16:43

je pose de grosses grosses valises de touriste parce que j'ai zéro idée mais je t'offre daisy et/ou liam sur un plateau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: she was chaos and beauty intertwined, a tornado of roses from divine. (juliet)   

Revenir en haut Aller en bas
 
she was chaos and beauty intertwined, a tornado of roses from divine. (juliet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Beauty Marked
» Pop beauty
» Faux cils De-Beauty
» Fruity Beauty (forum special)
» News Space Marine du Chaos V6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: chapter three/ after the rainbow :: version une-
Sauter vers: