AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i believe, i believe you could love me (edeik)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: i believe, i believe you could love me (edeik)   Lun 19 Déc - 14:20

Bibliothèque. Voilà deux heures que t'y traînais. T'y étais resté la première heure et demi pour lire un livre que tu avais finis et rangé, et ça faisait maintenant une bonne demi-heure que tu cherchais un livre parmi tout ceux de la bibliothèque mais en réalité, tu ne trouvais pas vraiment ce que tu voulais. Tu voulais un livre à lire chez toi, vu que plus ça allait et plus tu étais malade, alors tu passais de plus en plus de temps à la colocation, dans ta chambre à lire. Après tout ce n'était pas comme si tu avais des amis à aller voir ou des choses à faire, loin de là. En réalité, vu que personne ne prêtait grande attention à toi, tu préférais ne pas sortir. Et puis tu n'avais aucun risque de croiser le regard de ce garçon que tu observais souvent et qui t'obsédais totalement. Puis tu ne risquais certainement pas de le croiser ici, à la bibliothèque, non plus. Du moins tu le pensais. Parce que sincèrement, quel genre de personne populaire pouvait lire ? Se faire aimer c'est tellement plus important que de se cultiver, c'est sûr. Enfin, ce n'était pas vraiment là ce que tu pensais. En réalité, tu préférais les personnes qui réfléchissaient plutôt que celles qui observaient. Tu préférais le cerveau au physique, et tu te disais que c'était mieux comme ça. Vu qu'il faisait relativement beau pour une journée d'hiver, t'étais habillé d'une manière assez légère, mais plus ça allait et plus tu le regrettais. Comme dit, t'étais malade. Tu pensais que t'avais la grippe, mais au final c'était pas vraiment ça. Pour l'instant, t'avais seulement des vertiges et de la fièvre, mais ça pouvait passer grâce aux anti-douleurs que t'avais pris. T'en avais racheté vu que tu pouvais clairement pas tenir une seule journée debout sans. C'était impossible, t'avais beaucoup trop mal au crâne pour ça. Mais pour l'instant ça allait, alors tu venais prendre de quoi lire. Et puis t'as finis par trouver, après quarante-sept minutes de recherche. D'ailleurs t'as attrapé la carte de la bibliothèque que tu avais dans ta poche pour aller seulement l'emprunter, et puis tu t'es tourné pour sortir de la rangée. En manquant de bousculer quelqu'un. Quelqu'un qui, quand tu as relevé le regard pour le regarder, était en fait la personne que tu ne voulais justement pas voir. « Oh fu..ck.. ? » T'avais pas pu t'empêcher de jurer en le voyant, et puis tu te disais qu'il mettrait ça sur le compte de la surprise alors tu ne t'inquiétais pas trop. Et puis t'avais manqué de lui rentrer dedans en même temps. Intérieurement, tu te répétais de ne pas trop le regarder, parce que t'allais certainement te mettre à rougir et c'était une mauvaise idée, alors t'as baissé le regard. Encore mieux, au moins t'avais l'air timide maintenant. « Sorry... » Et puis tu t'étais reculé légèrement, ton livre dans la main, et tu l'avais contourné en te chuchotant des mots à toi même, levant les yeux comme si ça t'agaçait. Quoi que, ça t'agaçait de devoir le voir ici aussi. « That's not creepy at all to stand right behind me.. » Tu l'avais murmuré seulement, que pour toi, pitié qu'il ne l'entende pas. Troublé par sa présence, au fond tu te demandais ce qu'il foutait là. Et ça t'énervait un peu au fond, pour une fois qu'il n'était pas en train de bousculer toutes tes pensées, forcément tu devais le voir. Histoire qu'il foute le bordel dans ta tête, encore un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: i believe, i believe you could love me (edeik)   Lun 19 Déc - 15:56

Aujourd'hui est une de ces journées que tu appelles spéciale. Spéciale, parce que rien ne s'est passé et ta mère ne t'a pas envoyé de message alarmant alors tu peux en profiter pour passer à la bibliothèque et trouver le bouquin que tu n'as pas eu le temps de prendre la dernière fois. T'espères juste que personne n'ait décidé de se mettre à le lire entre temps, surtout que t'as dit à la bibliothécaire que t'en avais besoin d'urgence pour un devoir. Mensonge. Mais c'est l'excuse que tu lui sors quand tu souhaites qu'elle te réserve un livre. Tu entres donc dans la bibliothèque et jette un vague coup d'oeil autour de toi pour t'assurer qu'il n'y a personne que tu connais. Si tu viens ici, c'est pour être tranquille et pas pour écouter un de tes potes te raconter sa dernière nuit passée avec telle nana de l'université alors que tu n'en a strictement rien à faire, pour rester poli. De toute façon, tes potes ne sont pas du genre à traîner par ici, en dehors de celle de l'université. Et encore... Tu demandes directement à la bibliothécaire si le livre est toujours disponible et elle te répond que oui, alors tu t'empresses d'aller dans la fameuse rangée où il doit normalement se trouver... ouais, normalement parce qu'entre temps, tu remarques très vite qu'un type, dos à toi, zieute l'endroit où se trouve le livre et tu t'avances vers lui avant de te placer juste derrière ce dernier dans l'espoir de réussir à l'attraper avant lui. Et alors que ton regard se pose avec rapidité sur les bouquins de la rangée, l'inconnu se retourne vers toi et manque de te bousculer. Tu ne peux t'empêcher de hausser un sourcil en le regardant quand il jure devant toi. Tu le connais, ce gars. Enfin, juste de vue parce que tu ne connais rien de personnel sur lui. T'as pas cherché à savoir quelque chose de toute façon, t'as juste croisé son regard plusieurs fois auparavant, rien de bien spécial. Sauf que tu te rappelles de lui, et c'est déjà pas mal pour toi. Il s'excuse et tu ne peux t'empêcher de laisser un léger sourire en coin prendre place sur ton visage parce que c'est quand même de ta faute s'il a failli te rentrer dedans. T'as envie de lui demander pourquoi il ne te regarde pas, alors qu'il l'a déjà fait plusieurs fois auparavant mais ton but n'est pas de le mettre mal à l'aise. Tes yeux se posent sur le livre qu'il tient entre ses mains et tu reconnais sans aucun mal celui que tu cherches. T'as à peine le temps d'entrouvrir la bouche dans le but de lui répondre qu'il te contourne et tu t'approches de nouveau de lui sans aucune gêne. « I'm still here. » Tu ne peux t'empêcher de prononcer ces quelques mots quand tu l'entends se parler sûrement à lui-même. T'as envie de lui faire remarquer qu'on est dans une bibliothèque, que c'est silencieux ici et que t'es juste à côté de lui donc t'entends ce qu'il dit mais tu décides plutôt de lui lancer d'un ton teinté de sarcasme : « And I know, I'm a terrible stalker. ». Ton sourire ne quitte pas ton visage alors que tu lui montres d'un geste de la main le livre qu'il tient. « But between us, if I'm here, it's because I need this book for my homework. » T'aimes pas vraiment parler pour rien dire, puis t'estimes que t'as pas besoin de faire un long discours pour lui faire comprendre que tu veux le livre. Le tact, toi ? T'as pas l'air de vraiment être ami avec. Tu n'as pas l'habitude qu'on te refuse quelque chose de toute façon, alors t'es persuadé qu'il va te le donner, comme n'importe qui d'autre le ferait à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
 
i believe, i believe you could love me (edeik)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection
» All you need is LOVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: chapter three/ after the rainbow :: version une-
Sauter vers: